Articles Aléatoires

27 février 2017

Versailles - le Bassin d'Apollon




La grandeur du Roi Soleil est illustrée dans les Jardins du château de Versailles par le mythe solaire d'Apollon. La fontaine du Bassin d'Apollon, située dans l'axe central du parc, juste devant le Grand Canal, en est un des éléments principaux.

Avec le Bassin d'Apollon débutent des articles plus ou moins longs qui illustreront les aménagements du Parc et des Jardins du Château de Versailles. Je vais un peu plus m'attarder dans ce premier "opus" sur l'histoire des aménagements juste pour commencer à mettre en place la chronologie. Ce sera plus simple et plus léger par la suite.

 (Photos Septembre 2008 - Janvier 2014)



Chronologie

En avril 1632 Louis XIII achète la seigneurie et les terres autour de son petit rendez-vous de chasse de Versailles et demande à son architecte Philippe le Roy de transformer le lieu en petit château. Claude Mollet et Hilaire Masson sont en charge des jardins.

A l'ouest est aménagée une terrasse devant le nouveau château prolongée des jardins. Au bout de l'allée centrale, en bas du vallonnement, est construit un vaste réservoir d'eau appelé le Rondeau, de forme circulaire. Il existe dès 1636. Il sert à recueillir les eaux drainées des zones marécageuses (le domaine étant situé sur un vaste marais) et celles du rû de Gally. Cet agencement restera quasiment inchangé jusqu'aux premiers travaux initiés par Louis XIV, la carte ci-dessous donne donc une idée des lieux (mise à part la forme du bassin).
Note : le nom de Rondeau semble plus récent, donné vers 1650. auparavant les paysans et habitants l'appelaient tout simplement "le canal".

extrait du  Plan manuscrit du domaine de Versailles et de ses environs (1662)
plan dit "Du Bus" du nom de l'archiviste qui le redécouvrit (source Gallica BNF )

Le jeune roi Louis XIV lance dès 1661 de nouveaux travaux à Versailles. Il fait appelle pour les jardins au paysagiste André Le Nôtre (créateur des jardins de Vaux-le-Vicomte). Dans le parc, près du Bassin du Rondeau, sont tracés un grand rond-point rayonnant et trois grandes allées, une vers le château l'Allée Royale du Tapis Vert, une vers Trianon, une vers la Ménagerie. Une grande pièce d'eau de forme rectangulaire quadrilobée est creusée, elle vient remplacée l'ancien Rondeau. C'est le Bassin des Cygnes, de part la présence de cygnes que Louis XIV y avait fait placés.

Il servira de cadre à une des journées des Plaisirs de l'Ile Enchantée en 1664. En effet pendant 7 jours, du 7 au 14 mai 1664 une fête est donnée dans les jardins, accueillant plus de 600 invités s'inspirant d'un poème narratif. Le 9 mai au soir, un ballet est ainsi donné sur une plate-forme aménagée au centre du bassin. Le spectacle se termine par un feu d'artifice et l'embrasement du décor représentant un palais.

Plan du Bassin d'Apollon et tête du canal  (entre 1667 et 1679)   (source Gallica BNF )
la pièce d'eau rectangulaire quadrilobée

En 1665, Le Nôtre équipe le bassin d'un jet d'eau. Le Grand Canal est creusé quelques années plus tard (1667-1679). Avant cette date le parc fermé par une grille s'arrêtait derrière le Bassin des Cygnes (revoir le plan "Du Bus" précédent).

Fontaine d'Apollon a la tête du Grand Canal
estampe de Lud. de Chatillon - 1683  (source Gallica BNF )

Entre 1668 et 1671, le Char du Soleil, groupe sculpté en plomb doré, est réalisé par Jean-Baptiste Tuby  d'après un dessin de Le Brun. L'ensemble est d'abord fabriqué aux Gobelins avant d'être installé dans le jardin en 1670. Il devient ainsi un point de convergence et marque la transition entre le Petit Jardin (celui des bosquets et des fontaines ... ) et le Gand Canal.
Vues des cascades de Versailles et d'une partie du château  (avant 1677)
dessin à la plume de Gabriel Perelle (1603-1677)   (source : Gallica BNF)
au premier plan le Bassin d'Apollon, derrière le Tapis Vert

Vue du Bassin d'Apollon et du Grand Canal à Versailles (1680) par Nicolas Perelle 

Le char d'Apollon émerge de l'eau, tiré par quatre chevaux. A ses pieds on trouve pour les uns Phaéton, pour d'autres la représentation d'un Amour. Autour dans le bassin nagent des tritons et des monstres marins (baleines ou poissons ...).

note : Phaéton était le fils d'Hélios, dieu du soleil. Il est mort foudroyé pour avoir perdu le contrôle du char solaire de son père et ayant ainsi manqué de peu embrasé le monde. On le trouve notamment dans les Métamorphoses d'Ovide.

C'est le triomphe du dieu solaire, fier, quittant l'onde pour s'élever, prêt à effectuer sa course quotidienne au-dessus du monde.

Bassin d'Apollon     (janv.2014)


Dans l'univers recomposé par le caprice de Louis XIV dans ses jardins, le groupe d'Apollon et son char représente le lever du soleil (bien que placé à l'ouest). Il est complété par les groupes d'Apollon servi par les nymphes (Apollon sous les traits de Louis XIV représenté au repos dans la Grotte de Thétys, accompagné par les Chevaux du Soleil) et par le Bassin de Latone (qui conte un épisode de l'enfance d'Apollon protégé par sa mère Latone). Deux Chevaux Marins chevauchés par des Amours, aussi réalisés par Tuby, placés au départ du Grand Canal complétaient l'ensemble. Ces dernièrs furent détruits à la fin du XVIIIe siècle.

dessin d'un amour monté sur un cheval marin -
Le Brun , vers 1674   (  © RMN )



 Inspiration - Création

Vous commencez à en avoir l'habitude, j'aime bien farfouiller un peu plus loin pour approfondir mes connaissances ..... Cette fois c'est l'inspiration et le processus de "création" qui m'ont attirée.

Apollon (1674-1679)
© RMN-Grand Palais - Photo T. Querrec
Il est régulièrement dit que la fontaine du Char du Soleil a été réalisé selon un dessin de Charles Le Brun, le peintre attitré de Louis XIV.
char (1674-1684)
© RMN-Grand Palais - Photo M. Urtado
Je n'ai réussi à trouver que quelques dessins réalisés comme esquisses pour des peintures postérieures au bassin et qui se rapprochent de ce qui a été réalisé pour la fontaine ... mais çà donne déjà une bonne idée. Ils sont issus de l'Inventaire du Musée du Louvre.





Le croquis le plus proche est celui du fronton imaginé par Le Brun vers 1678 pour le château de Marly, donc bien après la réalisation de la fontaine ....

dessin du fronton char d'Apollon (1678-1685) - Le Brun - etude d'un fronton du chateau de Marly
Le Louvre - Fonds des dessins et miniatures  © RMN

En cherchant dans le fonds du Louvre des esquisses de Le Brun , j'ai aussi trouvé ce dessin à la plume acquis par le Cabinet du Roi en 1671. Orsi Lelio est un artiste italien qui a réalisé plusieurs façades en Italie. Les chevaux me rappellent fortement ceux du Bassin d'Apollon (même si là encore ce dessin semble postérieur).

Aurore ou Flore (?) précédant Apollon sur son char du Soleil
copie  d'après Orsi Lelio (Italie) XVIe s.  © RMN


Ares par Ludovisi

Au cours de mes lectures, une des sources disait que l'inspiration de ce groupe était manifestement antique, citant 2 oeuvres en particulier :


- Arès par Ludovis :  le dieu Ares / Mars comme représentation de la force militaire était une figure à la mode au XVIIe suite à la redécouverte d'une statue en 1622. Celle-ci était elle-même une copie romaine en marbre (vers 200) d'un original grec.



- la fresque de Guino Reni l'Aurore d'un plafond au Palais Pallavicini à Rome (1613-1614), où on voit Apollon menant le char du Soleil guidant quatre chevaux bondissant et précédé par Aurore.

l'Aurore de Guino Reni


Allegorie à Louis XIV en Apollon dans le char du Soleil
Photo (C) RMN-Grand Palais (Château de Versailles)
 / Gérard Blot



Et une dernière petite oeuvre .... afin de relier Louis XIV à son allégorie en Apollon ... Cette peinture par Werner vers 1662-1667 où Louis XIV est représenté en Apollon dans le char du Soleil, précédé par l'Aurore et accompagné des Heures. 


















Et .... les PHOTOS !!!

Et enfin retour à notre époque avec quelques photos automnales et hivernales ......

Mettons-nous face au Grand Canal :

le Grand Canal   (sept. 2008)

et faisons demi-tour .......
La Fontaine d'Apollon disparaît sous un manteau d'eau ... Ce sont les Grandes Eaux Musicales des Jardins de Versailles .... Il faut en profiter, voir les fontaines en action est juste magique.

Bassin d'Apollon    (les Grandes Eaux  Musicales sept.2008)

Bassin d'Apollon    (les Grandes Eaux Musicales sept. 2008)
En arrière se distingue, auréolée de gouttes d'eau, la silhouette du château de Versailles, précédée du Tapis Vert, de chaque côté duquel les allées sont bordées de statues et de vases en marbre.

Bassin d'Apollon   (Grandes Eaux Musicales sept.2008)

Lorsque les eaux jaillissent, notamment au moment des Grandes Eaux Musicales de Versailles, il est possible d'admirer les trois gerbes principales qui composent alors une fleur de lys ... et avec un peu de chance un arc-en-ciel s'y reflète.


Imaginez le matin venu. Apollon quitte la grotte marine de son épouse Téthys. Il sort des eaux assis sur son char, le bras tendu, tenant d'une main les rênes de ses quatre chevaux. Le visage fier et énergique aux longs cheveux est couronné de lauriers. Il suit du regard ses coursiers.

" ... Les coursiers de ce dieu commençant leur carrière
A peine ont hors de l'eau la croupe tout entière;
Cependant on les voit impatients du frein;
Ils forment la rosée en secouant leur crin .... "
- La Fontaine - dans les Amours de Psyche et Cupidon

Les chevaux sont deux par deux séparés par un triton. Ils redressent le col, semblant comme henir ivres de liberté, D'autres tritons les entourent. Ils sonnent de la conque pour annoncer au monde la venue d'un nouveau jour. Des baleines (ou autres poissons) les suivent, la tête au-dessus de l'eau. Le char aux roues ciselées est déjà à moitié hors de l'eau.

Bassin d'Apollon    (Grandes Eaux Musicales sept.2008)

Le soleil se reflète sur les muscles des Tritons, Apollon quant à lui est caché par la brume d'eau. Les chevaux semblent réellement vivants, tout en mouvement !

Bassin d'Apollon    (Grandes Eaux Musicales sept.2008)

Bassin d'Apollon    (Grandes Eaux Musicales sept.2008)


L'atmosphère est toute autre en hiver. Les eaux sont coupées pour protéger les canalisations. Mais cela donne la possibilité d'admirer la sculpture dans son intégralité.

Bassin d'Apollon   (janv.2014)
Bassin d'Apollon  (janv.2014)



Et pour finir, une vue de la perspective imaginée par Le Nôtre depuis les terrasses du château avec le Bassin de Latone en passant par le Tapis Vert jusqu'au Bassin d'Appolon et qui se prolonge par le Grand Canal.

Perspective du Bassin de Latone au Grand Canal   (sept.2008)





Sources
Site Officiel du Château de Versailles
Structuae
fichier pédagogique en PDF du site du Château de Versailles
Versailles : Histoire, Dictionnaire et Anthologie publié par M. Da Vinha et R.Masson (sur Google Livre)
Les Jardins de Versailles et du Trianon par Pierre de Nolhac (partiellement accessible sur Google Livres) ed.1913
Jardins et Jardiniers de Versailles au Grand Siècle de D.Guarrigue  ed.2001 (sur Google Livres)


Commentaires