Articles Aléatoires

24 janvier 2017

Le Grand Geroldseck à Haegen

Le Grand Geroldseck est situé sur un sommet accidenté fait d'amas gréseux. De ses 481 mètres, on peut voir la plaine d'Alsace, la vallée de la Zorn et Saverne.

Après un historique de sa construction et des sires de Geroldseck dans le précédent article, nous allons enfin visiter cette très belle forteresse en ruines.

Grand-Geroldseck - vue sur la plaine de Saverne


L'enceinte épouse la forme irrégulière du rocher sur lequel elle a été construite, un polygone irrégulier d'environ 110 x 90m pour ses plus grandes dimensions. La raideur des versants fait qu'il n'y a pas eu besoin de l'entourer de fossés.

Un pan de l'enceinte primitive de 1120 faite de blocs irréguliers est visible du côté par lequel on accède au "plateau" du château par un escalier créé au XIXe s.

A l'avant de celle-ci pourrait avoir été construite tardivement au XVe s. une barbacane pour défendre l'accès au château. L'enceinte est actuellement plus ou moins en cours de rénovation ...
Au sommet de l'escalier est visible le vestige de la base d'une porte ou d'un portail (pas de photo).

Grand-Geroldseck - à gauche et droite, pans de l'enceinte primitive, côté Est

Une fois à l'intérieur, on peut longer l'enceinte vers la gauche. On peut y voir le gros travail de l'association Pro-Geroldseck (ainsi que celui des bénévoles qui viennent au cours de l'année ... ), matériaux entreposés, d'énormes blocs de pierres de taille dont certaines récupérées sur le site ... et surtout la restauration partielle des murs des bâtiments des communs.  On trouve ainsi une succession de 3 pièces dont l'une avec une structure circulaire. (pas de photo)

Grand-Geroldseck - enceinte Est - à l'intérieur de ce côté se trouvaient les communs

En continuant le tour intérieur de l'enceinte, on peut accéder à un petit escalier qui permet de monter sur un vestige du chemin de ronde, duquel on a une vue sur la vallée de la Zorn et surtout sur la cour intérieure de la forteresse.

Grand-Geroldseck vu depuis le chemin de ronde - la cour intérieur et le donjon

De ce côté de la forteresse on note de nombreuses traces de bâtiments mais dont il est difficile d'imaginer la fonction et qui ont sans doute été souvent remaniés.
On trouve par exemple à côté de l'escalier du chemin de ronde la trace d'un four de potier.
En regardant vers le donjon se trouvait peut-être trouver l'ancien logis du XIIe (accolé au palais seigneurial), une chapelle (une grande salle avec une baie), un autre puits ou une citerne, des passages et escaliers menant à d'autres bâtiments disparus .... pas facile de s'y retrouver ...

Grand-Geroldseck - ruines des bâtiments du Nord-Ouest



Vestige du logis accolé au palais seigneurial - (peut-être le premier logis du XIIe ?)
derrière le pan de mur avec les petites fenêtres, on trouve une belle porte en plein cintre et l'autre citerne
(difficilement accessible ce jour-là, végétation et humidité)

Grand-Geroldseck - bâtiments du Nord-Ouest - escaliers et à gauche passage vers le palais seigneurial

Grand-Geroldseck - détail d'une ancienne fenêtre de l'ancien logis (?) - un des escaliers

Dominant l'entrée se dresse le donjon carré roman. Seules 2 faces sont d'origine donc vers 1200, les autres ayant été détruites par la foudre en 1718  puis partiellement remontées au XXe. C'est un des plus grands d'Alsace avec ses 22 mètres de hauteur et 10 mètres de côté, constitué en pierres de taille à bossage, avec une épaisseur entre 3 et 4m.

Donjon du Grand-Geroldseck - vu depuis le palais seigneurial - façade Nord d'origine
Il était habitable, les différentes ouvertures permettant de dénombrer les étages auxquels on accédait par un escalier intégré dans l'épaisseur des murs dont on voit sans doute une des portes d'accès au dernier niveau. L'accès au donjon lui-même se faisait au premier niveau.
On dénombre ainsi 6 niveaux.
On peut y remarquer des latrines au premier niveau dont on voit le débouché extérieur.

Donjon du Grand-Geroldseck - débouché extérieur des latrines, au premier niveau



Donjon du Grand-Geroldseck - vue sur les différents niveaux

Le troisième niveau était couvert d'une voûte sur croisée d'ogives plate reposant sur des consoles, on peut encore en voir les arcs et les départs. Il comporte aussi des fenêtres en plein cintre ébrasées.
Sur la photo suivante, en haut à droite on voit la porte donnant accès à l'escalier intégré dans l'épaisseur des murs (ou alors donnait-elle accès au dernier étage ? ). Le dernier niveau était la plate forme à creneaux.

Donjon du Grand-Geroldseck - ouvertures sur 3 niveaux
dernier niveau avec une voûte dont on devine les bases des arcs -
fenêtres en plein cintre

Donjon du grand-Geroldseck - façade Sud

Dans la partie Nord de la forteresse se trouvait le grand logis seigneurial (ou le "Palas" palais seigneurial pour le distinguer de l'ancien logis). Il n'en subsiste qu'une salle sans doute de communs, précédant une grande cave voûtée et un escalier en colimaçon permettant d'accéder aux étages supérieurs où se trouvait à priori la grande salle d'apparat (si on prend comme référence la taille de la grande cave).

L'entrée dans la cave voûtée se faisait depuis le plateau côté Sud-Est par un escalier à larges marches rocheuses depuis une première salle (sans doute de communs). Un autre escalier permettait de rejoindre les autres bâtiments vers le Nord-Ouest.

Pièce précédent la Cave voûtée du Palais Seigneurial du Grand-Geroldseck - escalier et porte de l'entrée sud-est

La salle précédant la cave voûtée sert actuellement à stocker des éléments d'architecture trouvés sur le site. On peut cependant y voir un bel alignement de corbeaux.

Salle des communs précédant la cave voûtée - Alignement de corbeaux sur le mur gauche.
travail de Titan .. récupérer les débris d'architecture éparpillés sur le site ...

Grand-Geroldseck - l'enfilade du premier niveau du palais seigneurial

citerne réservoir de la cave seigneuriale


Du côté du donjon, le palais seigneurial possédait une citerne-résevoir d'une profondeur de 7 mètres, à laquelle on accédait depuis la cave voûtée. Ce puits était de plus défendu par une archère depuis la salle des communs qui la jouxte.


Porte d'accès au puits de la cave du logis seigneurial

L'élément le plus remarquable du palais est cette grande pièce de 29 x 10 mètres, souvent appelée à tort de nos jours la salle des chevaliers alors qu'il s'agirait plus simplement d'une grand cave voûtée. On la date de la première moitié du XIIIe s (vers 1220). Les voûtes ont disparu, semble-t-il dans le courant du XIXe car on a pu trouver une ancienne gravure montrant que cette salle possédait encore ses voûtes au XIXe s ... (cf plus haut dans l'historique)

La cave voûtée possédait 6 travées, dont on voit encore les consoles de voûtes et les bases de leurs piliers carrés, ainsi que 5 belles fenêtres romanes en plein cintre.
On y trouvait sans doute aussi une cheminée ou un four (d'après les traces sur les pierres ) et on pouvait de là accéder à 2 citernes (une première déjà montrée et une autre proche de l'ancien logis seigneurial).

Grand-Geroldseck - les caves voûtées du Palais Seigneurial - dite Salle des Chevaliers
à droite au fond l'accès à la citerne, à gauche à la précédente salle des communs

base d'un des piliers carrés et grandes baies de la cave voûtée du palais seigneurial

La base Mérimée présente des relevés des marques des tâcherons trouvées lors des fouilles sur les départs des arcs de voûtes dans cette salle. On en distingue avec difficulté une sur la photo suivante.

Gros plan sur une des consoles de voûte de la cave du palais seigneurial
on distingue difficilement sur la partie droite la marque gravée d'un tâcheron

Un bel escalier de pierres taillées dans la roche permettait d'accéder aux autres corps de bâtiments et à la cour intérieur.

Seconde porte d'entrée de la cave voûtée du logis seigneurial - accès à la cour intérieure


Pour rappel, le précédent article donnait un aperçu de l'histoire du château et de la famille des Geroldseck.
Dans le prochain article, nous continuerons notre balade jusqu'au Petit-Geroldseck, situé non loin.


Sources et autres photos ou éléments pour la visite

Coup de coeur pour cette randonnée et ses magnifiques photos sous la neige : randosenfamille1


Pour les plus curieux, le CRAMS donne une liste de publications parmi lesquels j'ai relevé qu'il existait la plus ancienne représentation du château par un peintre Hans Baldung Grien (1545) .. mais il faudra vous trouver le livre ( source  )

Commentaires

Un commentaire ?