Articles Aléatoires

23 avril 2016

Avolsheim - le cimetière du Dompeter

La Visite du Dompeter à Avolsheim se termine avec le "Petit Patrimoine"
autour de l'église et dans l'enceinte du cimetière.

Dans l'Enceinte du Cimetière du Dompeter

Une croix de cimetière monumentale donne la "couleur" devant le porche de l'église, ornée d'un crâne et d'un os accompagnant un ange, elle est datée de 1653.

Dans le symbolisme, l'ange représente le messager de Dieu, l’exécuteur de sa volonté. Le crâne et les os allongés sont l'image du devenir du corps. Parfois aussi le crâne, lorsque il voisine avec une croix, est censé être celui d'Adam dont le Christ est venu racheter la faute originale. Il peut aussi être représentatif du ciel alors que les os, souvent des tibias, suggèrent le monde terrestre.

Avolsheim - Eglise de Dompeter - Christ en Croix datée de 1653 et détails de l'inscription - dans le cimetière

On note immédiatement les vieilles tombes et le réemploi de pierres tombales, dont certaines datent du XIIIe siècle. Elles sont comme encastrées dans le mur. Je n'ai trouvé aucune information quant à la date d'édification de celui-ci ou de sa réfection.

Certaines de ces tombes ou pierres tombales ont été relevées par les Monuments Historiques ou l'Inventaire Général du Patrimoine Culturel (il faut d'ailleurs y chercher le Dompeter sur Molsheim ... ), mais depuis l'érosion a encore accentué leur dégradation et beaucoup sont devenues illisibles. J'ai essayé d'en reconnaître certaines mais ces interprétations sont à prendre avec précaution ......

Avolsheim - cimetière Dompeter
monument funéraire avec écu

On y voit ce monument consistant en un écu timbré d'un heaume à lambrequins, du XVIeme siècle. Les armes de l'écu pourraient être celles des Schwab de Molsheim mais le timbre diffère.



Le tombeau suivant est surmonté d'une stèle sommée d'une croix fleuronnée ( et oui, on apprend du vocabulaire tous les jours :)  Une ancienne photographie de 1943 en donne un détail plus lisible : il s'agit de la tombe de Martin Adey, décédé en 1717.

Avolsheim - cimetière Dompeter
monument du vigneron M.Adey







détail monument du vigneron

Aujourd'hui on distingue à peine l'emblème du vigneron, la grappe de raisin, sculpté entre un cœur sur le haut et un crâne et des tibias.









Avolsheim - cimetière Dompeter









Pour rester avec les crânes et les tibias, celui-ci a gardé un texte partiellement lisible, mais je n'ai pu l'identifier.






Avolsheim -  cimetière Dompeter
tombe du curé Florent Wagner
étole, ciboire et calice.







A prendre avec précaution, la tombe suivante pourrait être celle du curé Florent Wagner décédé en 1834. Elle est décrite comme ayant un socle en grès rouge et une stèle architecturée en grès jaune, sculptée d'un ciboire, d'un calice et d'une étole. On distingue sur la photo l'étole entourant les 2 objets. Elle se trouve à droite du porche d'entrée.


Une autre tombe présente aussi un ciboire et un calice (mais pas vu d'étole).

Avolsheim - cimetière Dompeter
ciboire et calice











D'autres pierres tombales sont encastrées dans les murs et d'autres tombes se distinguent par leur âge ou leur forme, mais j'ai aussi voulu préserver le repos des personnes enterrées ici plus récemment, rappelons que ce cimetière est aussi le cimetière communal d'Avolsheim ......



Avolsheim - Dompeter
tombeau d'I.Mosser (?)











Il semblerait que d'autres monuments funéraires soient érigés le long du chemin fleuri qui mène du parking à l'église. Par exemple cette obélisque ornée d'une urne pourrait être celle de Ignace Mosser, un bourgeois d'Avolsheim, décédé en 1863, dont la tombe représente un Christ ressuscité ....








Sainte Odile et Sainte Attale

Avolsheim - Dompeter - Sainte Odile



Près du parking se trouve une reconstitution de la Grotte de Notre-Dame de Lourdes (bon, j'avoue ne pas y avoir trouvé grand intérêt) .... par contre en face on observe un groupe de 2 statues et une sorte de borne décorée ... quelques explications ..











Sainte Odile
Dompeter
(Wikipedia Creative Commons)



Difficile d'expliquer la vie de Sainte Odile, peu d'éléments biographiques et beaucoup de légendes ..... Odile de Hohenbourg - dite Sainte Odile - serait née aveugle en 662 à Obernai d'un père violent, le duc d'Alsace Etichon Adalric, qui la désavoue car elle "déshonore la famille" (fille et aveugle). Elle est ainsi éloignée de ses parents et élevée au monastère de Palme (Beaume-les-Dames). L’enfant n'a toujours pas reçu le baptême et n'a donc pas de nom ! Plus tard le moine Erhard qui se trouve en Bavière a une vision de Dieu qui lui demande d'aller baptiser l'enfant. Dès que l'huile sainte touche les yeux de l’enfant, celle-ci retrouve la vue. Elle s'appelera désormais Odile, la "fille de la lumière".

Son père tue le frère d'Odile dans un de ses accès de colère. Le temps vient des regrets et du repentir. Adalric donne à Odile le château de Hohenbourg construit sur un éperon rocheux difficile d'accès. Elle le transforme en monastère et plus tard elle lui ajoutera le monastère "d'en bas" Niedermünster.

Elle est décédée vers 720 dans le monastère de Hohenbourg sur le Mont Saint Odile où son sarcophage est visible. Elle est d'ailleurs souvent représentée en robe d'abbesse. C'est la Sainte Patronne de l'Alsace proclamée par le pape Pie XII en 1946. Elle fut canonisée au XIème siècle par le pape Léon IX.

Sainte Attalia
Dompeter



Près de Sainte Odile se trouve Sainte Attalia (ou Attale). Elle fut élevée par sa tante sainte Odile au monastère de Hohenbourg. Elle déclara ne vouloir ni du mariage, ni de la vie religieuse dans ce monastère. Son père Adalbert, duc d'Alsace, lui fit alors construire le monastère Saint-Etienne à Strasbourg, à la règle bénédictine assouplie pour les femmes, dont elle fut donc la première abbesse. Ses reliques connurent une histoire assez mouvementée.

Au Musée de l'Oeuvre Notre-Dame à Strasbourg, vous pourrez retrouver 2 magnifiques tapisseries illustrant la vie des 2 saintes.
* sur le site du musée : tapisseries
* sur le site hyper intéressant Autour du Mont Sainte Odile





le Fussfall - le Bildstock - le Banc

Oula !!! Kesako que ces noms barbares ??? .... Comme vous je les ai découverts en effectuant des recherches pour cet article, je pensais qu'il s'agissait d'éléments simples, des bornes par exemple, et finalement non ...

le Fussfall de Dompeter

Un Fussfall est une stèle d'environ 2m de haut sculptée d'une scène de la Passion du Christ.

Ces stèles étaient à l'origine au nombre de sept (il n'en reste que 5 de nos jours). Elles jalonnaient le chemin de pèlerinage édifié en 1613 par des bourgeois de Molsheim sous l'impulsion des Jésuites de cette même ville et qui allait jusqu'à la chapelle d'Altbronn. On leur donnait aussi le nom de Kniefälle car le pèlerin devait se mettre à genoux pour y prier (ce qui est explicitement la traduction du terme allemand Fussfall d'ailleurs : "se jeter aux genoux", se prosterner)  Au passage, les Jésuites invitaient les populations à les accompagner dans leur cheminement. 

le Fussfall de Dompeter

Le Fussfall de Dompeter est une copie qui a été érigée en 1856, à priori en remplacement de celui mis en place par les Jésuites au XVIIe siècle. Il représente la montée au Calvaire, lorsque Jésus tombe sous le poids de la croix.

De nos jours le club vosgien de Molsheim-Mutzig renouvelle parfois pour une journée cette "randonnée" intitulée Sur les Pas des Jésuites. (vous pouvez en trouver le déroulé sur ce lien ) qui permet de découvrir les 5 Fussfall conservés près de Dompeter, Wolxheim et Egersheim. 











Sur les bords de la route menant de la ville au site de Dompeter se trouvent 2 éléments d'influence germanique : le Bildstock et le Banc reposoir.

Le Bildstock est un monument un peu particulier, entre croix et calvaire, mais ni l'un ni l'autre en fait .. Il est composé d'une colonne socle surmonté d'un "cube" comportant une ou plusieurs niches qui sont sculptées de saints ou alors qui en comportent les statuettes, le tout surmonté d'une croix. On les trouve dans cette région entre Moselle germanophone et Autriche incluant l'Alsace. Le site de Dompeter en comporte 2, je n'en ai photographié qu'un.

Une inscription en allemand à l'arrière donne la date et le commanditaire : il fut érigé en 1623 et restauré en 1921. Dans la niche on voit une petite statuette de l'Immaculée Conception.
Un  Bildstock de Dompeter (origine 1623, rénovation 1921)



Non loin se trouve un banc à la forme étrange ... il forme comme un rectangle ... Il s'agit d'un Banc Reposoir. On n'en trouve que dans le Bas-Rhin ! Il s'agit de bancs en grès avec une "étagère" (ou un linteau) supportée par des montants verticaux, sur laquelle les paysannes pouvaient poser le panier qu'elles portaient sur la tête en allant au marché. Ils étaient en général bien ombragés et aux alentours se trouvaient des bornes qui permettaient aussi aux hommes de poser leur chargement

Avolsheim - Dompeter
le banc reposoir de l'Impératrice (1854)
crédit photo : Paulbellier sur GeneaWiki
Il existe 2 types de bancs reposoirs ((source :le bulletin de la ville d'Avolsheim)) :
- les bancs du Roi de Rome ainsi nommés en l'honneur du nouveau né de Napléon 1er. Ils furent créer en 1811 le long des routes qui menaient aux marchés sous l'impulsion du préfet du Bas-Rhin le marquis de Lezay-Marnésia, surnommé le "prefet laboureur" car il oeuvra à améliorer les conditions des paysans.
- les bancs de l'Imperatrice furent quant à eux érigés en 1854 en l'honneur de l'Impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III. Celui de Dompeter entre dans cette catégorie.
Sur le millier de bancs érigés, il n'en reste qu'environ 250, beaucoup détruits par les allemands après 1870.



Tilleul St Materne et Source Ste Petronille

Je pourrais aussi vous parler de la Source de Sainte Petronille, qui se trouve non loin ou du Tilleul sous lequel Saint Materne aurait eu l'habitude de prêcher... Nous ne les avons pas vus (euh pour le tilleul, on a une excuse ....) mais allez .... un petit mot tout de même !!!  Ce serait dommage de ne pas en parler ....

Source Ste Petronille
(credit http://avolsheim.fr/)
La Source Sainte Petronille est à une centaine de mètres de l'église. Il s'agit d'un petit édicule édifiée sur une source aux eaux supposées miraculeuses pour les maladies des yeux ou les fièvres et maux de tête. 

Elle doit son nom à un sarcophage de l'époque romaine trouvé près de l'église qui aurait été celui de Sainte Petronille. Vous vous souvenez ? Fille spirituelle de St Pierre car convertie au christianisme par celui-ci, elle avait rejoint St Materne en ce lieu, où il choisira de construire le Dompeter. 

On sait maintenant qu'elle fut enterrée dans les catacombes à Rome et que ses restes furent ensuite transférés dans la Basilique St Pierre de Rome en 757 où ils se trouvent toujours.

Au XVIIème siècle, on réussit à décrypter les inscriptions du sarcophage qui finalement était celui d'une Dame romaine Terentia Augustula et non celui de Ste Petronille. Pour mettre un terme à la légende (certains s'allongeaient carrément dans le sarcophage, espérant guérir ... ), le Cardinal de Rohan en fit don à l'historien Schoepflin. Helas toute la collection archéologique de celui-ci disparut dans le bombardement de Strasbourg en 1870.


le vieux tilleul
CPA (delcampe.net)



Devant l'église de Dompeter se trouvait jusqu'en 1999 un magnifique vieux tilleul qui avait même été classé monument historique avec l'église et l'enceinte .... Âgé d'au moins 700 ans, millénaire même assurait-on ... 

La légende voulait qu'il ait été celui sous lequel Saint Materne aimait prêcher. La tempête de 1999 le mutila et celle de 2006 l’abattit. Il ne reste aujourd'hui que sa souche près de laquelle les enfants d'Avolsheim ont replanté un greffon dont il est à l'origine.






Ainsi s'achève cette longue mais riche découverte du site de DOMPETER à AVOLSHEIM.
J'espère qu'elle vous aura plu et que vous aurez appris quelques petites choses ... car ce fut mon cas lors de la rédaction de cet article ... J'aime lorsque la simple visite d'un monument s'avère beaucoup plus riche que prévu .. le "Petit Patrimoine" français compte nombres de merveilles insoupçonnées qu'il faut prendre le temps de découvrir en même temps que la visite des sites touristiques ou historiques ...
Qu'en pensez-vous ??? 



Commentaires

  1. Toujours très claires et précises tes explications, çà donne vraiment envie de visiter...

    RépondreSupprimer