Articles Aléatoires

21 avril 2016

Avolsheim - Eglise de Dompeter

Aujourd'hui partons à la découverte de la plus vieille église rurale alsacienne
le DOMPETER à Avolsheim


Non loin de la chapelle St Ulrich, l'église Saint-Pierre, plus communément appellée DOMPETER se dresse au milieu des champs. Pour être exacte, sa dénomination latine est "Ecclesia ad domnum Petrum" ou "Domus Petri" (la maison de Pierre) ... mais je préfère Dompeter, çà sonne plus affectueux à mes tendres oreilles ... 

Histoire du Village 

Tiens, d'ailleurs, je ne vous ai pas vraiment parlé du village la dernière fois ... 
Avolsheim est situé sur une ancienne voie gallo-romaine qui reliait Molsheim à Saverne, des objets de cette époque y ont d'ailleurs été trouvés lors de fouilles. Il semblerait que la présence d'une agglomération gallo-romaine puis mérovingienne y soit d'ailleurs attestée.

On pense que le petit bourg se serait formé au Xème siècle par la réunion de 2 villages distinctes : Avolsheim d'un côté et Dompieter, encore appelé à cette époque Tumfpieter ou Dumphietenheim, de l'autre côté. A l'époque Dompieter n'était qu'un petit groupe de fermes et un moulin autour d'une église, le Dompeter. L'existence de ce village n'est vraiment attesté qu'à partir du XIVème siècle, avec comme noyau du village, l'enceinte fortifiée qui englobait aussi le cimetière. Mais l'asile que représente la fortification du cimetière perdant de sa valeur avec le temps, la petite agglomération sise autour du sanctuaire se dépeuple petit à petit. En 1789, il ne reste qu'une maison ... 

Bien que situé sur le ban communal de Molsheim, l'église et son cimetière semblent avoir toujours dépendu d'Avolsheim, dont il s'agit d'ailleurs du cimetière communal.


Avolsheim - Eglise de Dompeter dans l'enceinte de son cimetière


La légende de Saint Materne et du Dompeter


Revenons à notre église, le DOMPETER. Comme souvent en Alsace, l'histoire et la légende s'y mélangent.... La légende nous dit que la fondation de cette église serait due à Saint Materne, évangélisateur de la plaine rhénane aux temps des premiers apôtres !

St Materne (source lien )
image du début du XXè
le Dompeter illustré en bas
Missionné par St Pierre pour convertir les tribus païennes le long du Rhin, il fut à l'origine de la première église consacrée de la région, construite à Ebersmunster à partir d'un ancien temple. Le saint serait mort avant d'avoir pu convertir Strasbourg (Argentoratum) d'où il avait été chassé. Ses compagnons de route, Valère et Euchère, cachèrent son corps à Ehl (l'actuel Benfeld) et se rendirent à Rome pour annoncer son décès à Pierre. Leur reprochant leur manque de foi, le pape leur ordonna de retourner en Alsace donner son bourdon (son bâton de pèlerin) à Materne, qui alors ressuscita et continua sa mission d'évangélisation. Et les conversions affluèrent dans la région notamment à Argentoratum où une église dédiée à St Pierre fut construite (sans doute St Pierre le Jeune ?). 

La légende veut aussi que Pétronille, fille spirituelle de Pierre, l'ait rejoint sur la route romaine allant du Mont Saint Odile à Saverne, là où actuellement se trouve la fontaine Ste Pétronille aux vertus bienfaisantes et devenue depuis lieu de pèlerinage. St Materne décida ensuite d'y édifier le Dompeter.



Au delà de la légende ...

On pense que le Dompeter est en effet la plus ancienne église d'Alsace, pour ce qui est de la christianisation des campagnes. De part son éloignement de toute agglomération romaine on ne peut parler des premières zones de conversions qui étaient plutôt présentes dans les villes. On pourrait donc situer sa création à une époque où le christianisme est déjà plus fort et influent en Alsace (par exemple vers 395 où des chrétiens détruisent le sanctuaire de Mithra à Koenigshoffen) et pendant laquelle le "Dieu des villes" s'étend vers les campagnes gauloises notamment sous l'impulsion de St Martin ... La dénomination "Ecclesia ad domnum Petrum" la situe de plus dans cette même période antérieure au Vème siècle (avant les invasions alémaniques).
Mais aucune donnée ne semble confirmer ces hypothèses, encore moins la légende de St Materne.


Evolutions Architecturales et Histoire

Des fouilles réalisées en 1914 ont mis en évidence les fondations d'un édifice construit entre les VIIème et VIIIème siècles (époque mérovingienne) présentant une église à plan basilical (en longueur sans transept). Elle possédait 3 vaisseaux et un chœur semi-circulaire flanqué d'une chambre à reliques et d'une sacristie. Ces fouilles font effectivement d'elle la plus ancienne église rurale d'Alsace connue à ce jour.

Avolsheim_plan_1
source @Lieux Sacrés 
De cette église primitive il ne reste rien sauf la trace des fondations. On trouve ensuite une nouvelle construction de style roman, sur le même plan mais agrandie de 2 travées. C'est cette église qui est consacrée par le Pape alsacien Léon IX entre 1049 et 1053.






Avolsheim - Eglise de Dompeter - Nef vue vers l'entrée avec les arches et piliers carrés romans
Avolsheim - Eglise de Dompeter 
 détail de la 2de porte latérale romane

De cette époque subsistent la nef centrale avec ses piliers carrés et ses grandes arcades, les linteaux en dalles trapézoïdales des portes latérales sculptés de symboles simples (croix grecque dans un cercle, œil, lune, clef de St Pierre) et quelques vestiges d'inscriptions (dont un sous le porche).
Les portes sont vues dans leur réutilisation de 1828.






Avolsheim - Eglise de Dompeter - une des 2 portes latérales romanes
Linteau en Grès des Vosges sculpté d'une croix et de la Clef de St Pierre
les montants sont gravés de motifs géométriques.

Vers 1160 les pilastres à l'entrée de l'abside sont renouvelés, les accès élargis et une tour occidentale est édifiée ornée de frises d'arceaux avec une entrée sous porche.

Avolsheim - Eglise de Dompeter - Porche d'entrée roman

sur la route de
St Jacques de Compostelle
Pendant tout le Moyen-Age, le Dompeter avec ses habitations et ses fortifications attire les pèlerins venant se guérir à la source Ste Petronille (guérison des maladies des yeux ou maux de tête). 
A la même époque se développe le pèlerinage vers St Jacques de Compostelle dont le Dompeter demeure encore aujourd'hui une étape.

Un texte daté de 1337 indique que le Dompeter, alors appelé "Dumfieter", est l'église-mère de la ville de Molsheim et des communes avoisinantes. Cependant ce statut devait être antérieur car à l'époque Molsheim possédait déjà une autre église intra-muro, St George, liée au Fronhof (la cour domaniale de l'évêque) ... (source). Ce statut d'église paroissiale semble avoir été perdu lors de la Réforme.


Avolsheim - Eglise Dompeter et sa Tour reconstruite
En 1675, l'église sert de quartier général à Turennes pour le siège de Dachstein.


En 1746 la foudre endommage la tour. Les étages sont détruits ultérieurement puis reconstruits sans décor en 1767, sous une forme octogonale surmontée d'une flèche. 
De la tour romane d'origine, il ne reste plus que l'entrée-porche.

Avolsheim - Dompeter
la tour -porche 
Avolsheim_4
source @Lieux Sacrés


En 1828 les murs des bas-côtés qui comportaient des fenêtres gothiques sont reconstruits avec des fenêtres néo-romanes, et l'architecte Reiner réemploie les portes romanes du XIe s.

En 1829, elle devient église paroissiale d'Avolsheim.

En 1835 le chœur semi-circulaire roman (peut-être encore dans sa configuration mérovingienne) est remplacé par l'actuel chœur à pans coupés plus vaste (modification sujette à des critiques à l'époque).
Avolsheim - Eglise de Dompeter - Nef et Chœur à pans coupés remplaçant le chœur roman



Détails du Porche Roman

Sous le porche de la tour, les 2 belles portes en bois massif avec des ferronneries différentes (dont certaines parties médiévales) sont entourées de 2 piliers avec colonnes adossées, surmontées de chapiteaux sculptés représentant des visages ou des masques (1 reste visible à gauche, 3 à droite). 

Avolsheim - Eglise de Dompeter - Porte Romane (XIIe)

Avolsheim - Dompeter -
 détail d'un chapiteau de colonne (XIIe)
Ce chapiteau roman représente 3 masques dont 2 aux angles, et symbolise sans doute la Trinité. 
Ce type de chapiteau est courant en Alsace pour cette époque de construction, d'autres ont été  trouvé à Mundolsheim, Strasbourg, Rosheim tous datés de 1150 à 1180. Certains sont visibles au Musée de l'Oeuvre Notre-Dame à Strasbourg (source)






Avolsheim - Eglise de Dompeter - autour des portes d'entrée :
un relief représentant St Pierre (XIIe) - ecu avec marque - une inscription romane positionnée à l'envers
Le linteau a été retravaillé au XVIIIe siècle, il ne reste d'origine que la partie torsadée., Sur celui-ci se trouve une dalle avec un bas-relief du XIIe représentant Saint Pierre, patron de l'église, assis tenant une clef et la crosse. Son emplacement d'origine est inconnu mais on pense qu'il se situait sur la tour.
Le trumeau central est surmontée d'une sorte d'ecu avec une marque.
A droite de la porte on voit aussi une inscription romane insérée à l'envers sur laquelle on peut lire "... hec / Domus ..."

Petit détail supplémentaire .... 
le réemploi de dalles funéraires pour le sol de l'église. Je n'ai pas trouvé de précision sur ce sujet.

Avolsheim - Eglise de Dompeter - réemploi de dalles funéraires pour le sol


Dompeter et les Scouts de France d'Alsace

Au début du XXème siècle, tout comme la chapelle de St Ulrich, le Dompeter perd son statue d'église paroissiale d'Avolsheim suite à la construction de l'église St Materne et du fait de son éloignement du centre bourg. Son état ne cessera alors de se dégrader.

En 1925, un rapport demandé par l'évêque indique que si la structure et la toiture sont encore solides et en bon état, certains piliers commencent à être entamés par l'humidité ainsi que les murs des nefs latérales, les vitres sont cassées, le dallage du sol couvert d'algues et les oiseaux nichent dans l'église ...... Les frais de restauration incomberaient pour les 2/3 au propriétaire, donc l'évêché, indique le service des Monuments Historiques, prêt à participer jusqu'à 1/3.

En 1930, le site est inscrit aux Monuments Historiques, il sera classé en 1934, comprenant l'ensemble formé par le cimetière, l'église et son enceinte et le vieux tilleul,  ( Note : il est à remarquer que les recherches sur les bases de culture.gouv.fr situent l'église soit à Molsheim, soit à Avolsheim ...histoire de faire simple ... )

En mai 1933 lors d'une randonnée, un prêtre accompagné d'un scout découvrent le Dompeter. Le sanctuaire est fermé, fenêtres et cadres brisés .. Ils y entrent par ces ouvertures ... tout est abîmé par l'humidité et les oiseaux. Ils décident de rendre sa dignité à ce sanctuaire.

Les Scouts de France d'Alsace avec l'accord de l'évêché de Strasbourg et l'appui du service des Beaux-Arts entreprennent sa restauration, aidés par la population. Ils établissent un inventaire des statues, remettent en état la source voisine et les fenêtres. Le chœur est nettoyé. L'ensemble est exécuté sous la "surveillance" de 2 membres des Monuments Historiques. Des photos aériennes du site seront vendues pour aider aux frais.

Avolsheim - Dompeter -
Corbeau roman visible dans la nef
2 visages barbus aux angles
provenant sans doute de la tour (XIIe)
Ils retrouvent ainsi le corbeau roman sculpté ci-contre, un petit reliquaire gisant dans un champ, un Christ en croix en bois...

Le 12 octobre 1933 les travaux sont finis et une messe peut de nouveau y être célébrée et l'église devient l'église des Scouts d'Alsace.

Le 1er juillet 1934 sont transférées au Dompeter les reliques des principaux saints et saintes d'Alsace, par des groupes de scouts venant de toute la région à pied. En commémoration de cette événement, les scouts se réunissent tous les ans en juillet.

Il ne reste aujourd'hui dans l'église que 2 de ces reliquaires discrétement placés en hauteur. Les autres ont soit été volés soit mis en sécurité.





  

La présence des Scouts se note aussi dans l'église par différents éléments :

  
la Croix de Jérusalem située au-dessus du chœur est le symbole des Scouts de France.





 la Statue de Notre Dame de Strasbourg (visible uniquement lors des manifestations scouts) fut sculptée par des scouts réfugiés en zone libre lors de l'occupation et placée au Dompeter en 1947. Dérobée elle aussi en 1972, elle est actuellement remplacée par une copie.
  

au fond autour du chœur les 6 plaques commémoratives
L'autel mémorial en grès rose des Vosges représente le mémorial des Scouts d'Alsace morts pour la France lors de la 2de guerre mondiale. On peut y lire :

" Nul n'a d'amour plus grand que celui qui donne sa vie pour ses frères "

Les noms de ces 185 victimes sont gravés sur des plaques commémoratives autour du chœur.
Insolites aussi sont les dédicaces sur les fenêtres.
Avolsheim - Eglise de Dompeter - "dédicaces" sur les fenêtres



Mobilier et Decoration de l'église de Dompeter

Outre les éléments provenant du scoutisme, l'église détient un grand nombre d'éléments de décoration et liturgiques inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel des Monuments historiques ... dont on peut retrouver la liste sur la base de données Palissy ... MAIS qui sont RAREMENT exposés.


CPA - des reliquaires et croix sont visibles 
sur les boiseries du chœur

On notera :
* les 2 cloches du XVIIIe et du XIXe fondues à l'origine pour la cathédrale de Strasbourg et installées en 1980.

* de nombreux reliquaires : le buste reliquaire de Ste Petronille auparavant situé dans l'édicule de la source, les reliquaires de Ste Odile, St Leon, St Materne, 
statuettes en polychromie des saints





* une superbe croix de procession du XVe classée au titre d'objet, un calice du XVIIIe

* des statues en bois avec polychromie de Ste Catherine, Ste Apolline, Ste Catherine, St Sebastien, St Pierre, St Paul, St Jacques, une Vierge à l'enfant, (XVIIIe classée) une Immaculée Conception, un calvaire et un Christ en bois (XVIe) avec polychromies.

CPA - statuettes en polychromie
dans la nef du Dompeter


Ces objets ne sont cependant pas visibles sur place, soient ayant été dérobés en 1972 et 1978 (c'est le cas des statuettes en polychromie), soient ayant été mis en sécurité avec les objets de culte dans l'église d'Avolsheim. La tribune et la chaire ont aussi été supprimées. L'église est depuis placée sous video-surveillance.

Pour vous donner une idée  des objets qui ne sont plus présentés ou ont disparu, j'ai joint quelques cartes postales anciennes trouvées sur Internet (Delcampe.net)


  


J'espère vous avoir donné envie de visiter cette église. La visite du site de Dompeter continuera dans un article ultérieur, vous verrez que les alentours de l'église présentent aussi pas mal d'intérêt et de belles surprises. A bientôt au Dompeter !!!



Je remercie les sites suivant qui m'ont permis de compléter les informations présentes sur les quelques panneaux du Dompeter afin de réaliser cet article. 
Sources :
Wikipedia, Wikitravel, GeneaWikibase Merimée, base Palissy
le blog des Scouts "Les Amis du Dompeter" : l'historique 
- le site de la ville d'Avolsheim avec fichier d'informations complémentaires (lien)
le site Lieux Sacrés (lien)
- le site sur les Eglises et Chapelles du Canton de Molsheim (lien)
- le site Petit Patrimoine
- un article sur St Materne en Alsace (lien)
- le site Autour du Mont St Odile à propos de St Materne aussi (lien)
- un rapport de 1999 sur le site classé de Dompeter et son environnement pour la DREAL (information sur l'ancien village notamment) (lien)

Commentaires

Un commentaire ?