Articles Aléatoires

30 mars 2016

Une Chapelle au Cœur des Vignes - Rimlen

Chapelle Saint Michel de Rimlen dans son écrin de verdure

L'été dernier, au détour d'une visite à Molsheim dans le Bas-Rhin, à la sortie d'Ergersheim, notre GPS nous a indiqué une petite chapelle au bord d'une toute petite route isolée ... comme toujours curieux, nous avons pris ce petit détour ....

Chapelle Saint Michel de Rimlen

La Chapelle St Michel de Rimlen (ou Rimmlen) se mérite .... il faut savoir sortir de la route touristique, la Route des Vins qui serpente du Nord au Sud à flanc de coteaux des Vosges ....
et soudain elle émerge toute timide et discrète dans son petit jardin de rosiers et cyprès, au milieu d'un verger lui-même entouré de vignes ....

Pour la trouver, prendre la route de Ergersheim en direction d'Emolsheim-Bruche, la chapelle est indiquée sur une petite route à droite, petit parking avant d'arriver au poney-club.

l'allée bordée de rosiers et de cyprès menant à la chapelle

Cette chapelle est le seul témoin d'un village aujourd'hui disparu, comme beaucoup d'autres en Alsace, et son histoire est un peu celle de chacun d'entre eux .....

Ce tout petit village est mentionné dès 1199 sous le nom de Rimigundeheim et appartient au domaine viticole de l'Abbaye Saint-Michel de Honau. Il est détruit par les Armagnacs en 1444 au cours d'une des nombreuses périodes de combats qui marquèrent l'Alsace. Au XVIIe siècle, il ne reste que cinq maisons. Les terres sont pauvres, situées dans le vallon traversé par la Bruche, elles sont régulièrement inondées, les cultures dévastées et la bonne terre emportée par les eaux .... Au fil des générations, les terrains sont partagés, appauvrissant un peu plus les quelques habitants qui n'ont plus les moyens de reconstruire leur pauvre logis. En 1758 il ne reste plus debout que la seule chapelle comme témoin de l'existence de ce village ... Une disparition lente qui aura pris trois siècles ...

Un panneau à l'entrée de la chapelle retrace toute la vie du village (vente de terres, dîmes, baux, etc ...) reconstituée à l'aide des archives retrouvées sur ce village .... Intéressant pour les passionnés d'histoire (voire de généalogie rurale).

Le nom du village a connu différentes évolutions de son nom, de Rimigundeheim en 1199, en passant par Ridimundisheim, Rimotheim, Rimelnheim, Rumelnheim, à Rimeln en 1593. Si on regarde un peu l'origine des noms de village alsaciens, il semblerait que le "Heim" ait désigné les villages franques, heim signifiant hameau .... Personnellement j'aime bien m’intéresser aux significations de ces noms, cela permet d'une part de les retenir avec leur orthographe complexe, d'autre part d'avoir une idée sur leur localisation, leur caractéristique de l'époque (forêt, butte, hameau ...), leur date de création (allamans, franques, romains, etc ... ), etc ... (si vous êtes curieux aussi, voir le lien * en bas d'article)

Petit Chœur en abside avec à droite la statue de l'Archange St Michel

Réemploi des pierres de la chapelle romane primitive

Une restauration préalable semble avoir eu lieu au 18ème siècle, hypothèse due à la forme de la porte et des baies latérales, selon une étude préalable des Monuments Historiques. Cependant, on pense qu'à l'origine il s'agissait d'une Chapelle Romane, de part la forme du chœur en abside et par le réemploi de pierres autour de la porte actuelle, sans doute issues d'un linteau du portail roman, où on aurait pu voir 2 rosaces encadrant une croix, avec de petites rosaces aux extrémités.


La chapelle a été reconstruite en 1962 grâce à des bénévoles et aux paroissiens d'Ergersheim, et une nouvelle restauration entreprise en 1989 toujours par des bénévoles. On peut ainsi retrouvé ce petit joyau dans son écrin de verdure et chaque année une messe en plein air le fait revivre pour la Saint Michel le 29 septembre.





Façade et entrée de la Chapelle Saint Michel de Rimlen

Le cadre verdoyant est de toute beauté à cette saison, les fruits commençant doucement à mûrir.

L'écrin de verdure de la Chapelle St Michel : entre vignes et vergers, pommiers et quetsches


A l'intérieur, les bancs sont décorés de "joues" en fonte impressionnantes et numérotées.

Bancs avec "joues" en fonte

Croix en pierre du chœur.

Une belle croix massive en pierre orne l'autel. Jadis on y trouvait aussi un magnifique retable de 1741 réalisé par Ostermeyer,  à la gloire de la Vierge, avec à son dos des inscriptions portant sur son acquisition, donc un trésor historique ... disparu aujourd'hui, "emprunté" par un bénévole de la région ... (on trouve sa description dans l'inventaire général **)


Cette chapelle peut se découvrir lors de circuits de randonnées, comme celui du Sentier Viticole d'Ergersheim ou le Circuit des Chapelles qui vous emmènera aussi auprès de l'église de Dompeter que je vous ferai visiter dans un autre article.

Il y a peut-être aussi possibilité de se promener le long de la Bruche et du Canal de la Bruche qui passe juste en bas dans le vallon, derrière le poney club, mais nous n'avons pas testé.




Je vous invite fortement à découvrir cette petite chapelle, dont l'accès est libre, et il me semble qu'elle est ouverte quotidiennement. L'endroit est juste apaisant et serein .... un appel à la prière si vous êtes croyant, une pause bienfaisante pour les autres .....


Et pour les randonneurs, il y a une pompe à eau rafraîchissante à l'arrière de la chapelle (j'avoue ne plus savoir si elle est potable .... à vérifier ! ) mais en été même sur le visage cela fait toujours du bien !

Le long de la route principale ne manquez pas les nombreuses croix qui bordent les vignes et champs ....

Croix de route












Un petit mot en commentaire si vous avez eu l'occasion de vous y arrêter, pour partager vos sensations ?


sources :
panneau à l'entrée de la chapelle
mairie d'Ergersheim
Fiche de l'Inventaire General du Patrimoine Culturel de la Region Alsace
éthymologie des noms de villages alsaciens 
** le retable de la chapelle St Michel de Rimlen

idées de visites :
le Sentier Viticole d'Ergersheim
Circuit des Chapelles
Les Chapelles rurales du territoire de Molsheim-Mutzig
à ne pas manquer, Molsheim et Avolsheim

Commentaires

Un commentaire ?