Articles Aléatoires

13 octobre 2015

Eglise St Martin de La Croix-Du-Perche

A l'entrée du Parc Naturel Régional du Perche, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Chartres se trouve un petit village : La Croix-du-Perche. Historiquement on y situe la bataille de La Croix-du-Perche de 1589 qui vit la victoire des troupes royales d'Henri III sur la cavalerie des Ligueurs et elle est citée en exemple par Bossuet lors d'une sévère homélie à Versailles devant Louis XIV, car la Grande Famine de 1662 y avait déjà provoqué de nombreux morts .......

St Martin de La Croix-du-Perche et sa voûte lambrissée polychrome

Mais son plus bel élément culturel est l'Eglise Saint Martin de La Croix-du-Perche. Classée aux Monuments Historiques en 1934, elle a bénéficié en 2003 d'une très belle campagne de restauration. De par sa sobriété extérieure, rien ne laisse présager le trésor qui s'y trouve.... et chose suffisamment rare pour être signalé, cette église de campagne est ouverte toute l'année, donc aucune excuse pour ne pas la visiter.


Son Histoire - L'évolution de son architecture


A l'origine les disciples de Saint Bernard de Thiron y établissent au milieu du 12e siècle un petit prieuré dont il ne subsiste que la chapelle et le presbytère. Elle devient véritablement église paroissiale à la fin du 16e siècle.
Certains pensent qu'elle n'a en fait jamais été rattachée à l'abbaye de Thiron mais animée par les moines comme une communauté paroissiale et non comme une communauté monastique.
L'entrée pour la communauté paroissiale se faisait devant par la porte principale, celle des moines par une ouverture latérale.

A la fin du 16e siècle, les moines quittent La Croix-du-Perche et la chapelle prieurale devient église paroissiale placée sous le vocable de saint Martin. Les moines bénédictins de Notre-Dame de Bonne-Nouvelle d’Orléans présentent à la cure jusqu’à la Révolution.





Construite en bordure de forêt au 12e siècle, elle comportait un clocher-mur à la façade occidentale. Elle est faite de matériaux courants dans la région, silex joints à la chaux et au sable, avec d'épais contreforts en grisons ou pierres compactées.  (le grison étant une pierre  composite de grès noir et d'autres éléments)

Du 12e siècle et de ses origines à l'architecture romane témoignent les petites fenêtres en plein cintres du chœur, certaines traces de baies murées dans les murs et la corniche à modillons.
L'église est  remaniée au 16e siècle avec le remplacement d'une baie par une grande fenêtre ogivale à réseau gothique flamboyant au sud-est, et la réfection entière de la charpente et de la fausse voûte lambrissée.
Au 18e siècle, le clocher-mur a été remplacé par un petit clocher à six pans dont la cloche est datée de 1728. Au 19e siècle, plusieurs fenêtres romanes de la nef sont agrandies.

Depuis le début des années 2000 un lourd programme de rénovation a été entrepris : charpente, couverture, enduits extérieurs et restauration de la voûte lambrissée et d’une partie du mobilier.


Le portail est surmonté d'un oculus et d'une niche qui abritait sans doute une statue.




Cinq Croix de consécration subsistent encore sur le bâtiment : 1 est visible sur la paroi nord de l'église, les 4 autres sculptées dans la pierre de part et d'autres en entrant dans l'église.


( Les croix de consécration sont ordinairement au nombre de 12, pour les 12 apôtres, et apposées sur les murs internes ou piliers de l'édifice, parfois sur les murs extérieurs, tracées au sol ou sur la table de l'autel (4 à chaque angle et une au milieu pour les 5 plaies du Christ). Elles n'ont pour but que de garder le souvenir de la cérémonie de consécration )




Sa Voûte aux Panneaux Polychromes


L'église se compose d'une nef sans bas-côtés, terminée par une abside demi-circulaire. Sa singularité provient de sa voûte. Au XVIe siècle, de nombreuses églises d'origine romane nécessitent une restauration. La pierre de la région n'est pas en assez grande quantité et surtout de mauvaise qualité pour un besoin de taille ou de sculpture, sauf à prendre en compte le coût d'une commande ...

Comme le Perche se trouve couvert de forêts de chênes à cette époque, il va donc s'y développer une sorte d"art de la charpente", de ces voûtes en forme de berceau renversé, parfois décorées de formes géométriques .....

Or à Saint Martin de La Croix-Du-Perche la décoration de cette voûte n'est pas aussi simple .... ce qui en fait sa richesse. Sa voûte lambrissée datée de 1537 est constituée de 118 panneaux polychromes, plus exactement 32 panneaux pour l'abside et 43 pour chaque côté de la nef.


On y voit un soleil rayonnants dans l'abside et des décors de têtes humaines, d'anges et autres de l'abside à la nef. Aucun texte ne renseigne sur cette oeuvre d'art étonnante, ni sur les auteurs ni sur les commanditaires.
C'est cette oeuvre remarquable et cette iconographie singulière différente de celle de la majorité des édifices du secteur qui ont valu à cet édifice d'être classé Monument Historique en 1934.

Le berceau de la voûte est supporté par 6 entraits octogones ornés d'enluminures et de sculptures polychromes :

Voûte lambrissée de la nef de Saint Martin de La-Croix-du-Perche

date d'édification de la voûte

Sur le second entrait de la nef est sculpté en chiffres romains la date d'édification de la voûte 1537.














engoulants
Sur le 4eme entrait, qui possède à ses extrémités des engoulants (sculptures en forme de gueules d'animaux fantastiques), on trouve un Christ en croix.

Il s'agit d'une Poutre de Gloire typique des églises du Perche (bois sculpté et peint, fin XVIeme). Les deux anges supportent un blason dont les armes ont été grattées).




L'arrière de la poutre est décorée d'animaux. Ce niveau marquait sans doute la séparation entre le chœur réservé aux religieux et la nef.





Entrait de l'abside










Sur l'entrait engoulé de l'abside figure une tête de bélier flanqué d'arabesque et une niche abritant la statue en bois polychrome de St Jacques (de Compostelle ? présence d'une coquille ...)



Les panneaux de la voûte présente 4 "groupes" de décoration dans la nef, décorations plus importantes au niveau du chœur et différentes dans l'abside.

St Martin et son manteau ?
ou St Roch avec son bubon au genou ? (chœur)


Le premier groupe de décorations se situe sur le bas des panneaux. On y voit des niches dans lesquels sont représentés (j'ai regroupé les différentes interprétations trouvées sur le net, n'ayant pu dénicher une étude complète) :

- en pied, des saints avec leurs attributs : St Blaise, St Christophe, St Martin, St Nicolas, St Roch
- des martyrs avec les instruments de leur supplice : St Georges, St Laurent, St Sébastien
- une évocation probable des évangélistes avec la présence d'un lion, d'un aigle, d'un taureau ailé (ou sont-ce des griffons ?)
- peut-être la Vierge (?)
- des personnages en costumes du XVIe siècle
- des animaux, des griffons, des chimères
- des armoiries et des vases de fleurs.

St Jean martyr dans un bain d'huile (?) - ?? -
St Sebastien attaché à un poteau et percé de flèches (?) (chœur)

St Nicolas - ? - St Claude et sa crosse en forme de croix de Lorraine ?  (choeur)
Figurations de personnage dans la nef

Le second "groupe" de décorations au-dessus des personnages est constitué pour chaque panneau d'une large frise où sont peints des motifs floraux assez abstraits sur fond jaune dans le chœur ou blanc dans la nef,

les amoureux ... 

Un troisième "groupe" coupe le second d'un étroite frise qui est assez simple dans la nef et est ornée de rinceaux de couleurs ocre et rouge dans le chœur.

L'artiste s'est permis quelques petites libertés




dans l'axe de la poutre faîtière, côté nef et côté choeur ....










Un quatrième groupe se dégage sur la dernière partie dans le chœur, y sont peints des caissons carrés ou en losange imitant en trompe l’œil des cadres noirs.







de part et d'autre de la poutre faîtière, du côté du choeur

Details : De part et d'autre de la poutre faîtière dans le chœur

Dans l'axe de la voûte, de part et d'autre de la poutre faîtière, sont représentés par endroits des visages de face ou de profil.







De part et d'autre de la poutre faîtière dans la nef




le soleil rayonnant dans l'abside au-dessus du dernier entrait

L'abside en cul-de-four est décorée d'un soleil rayonnant à rayons alternativement droits et ondoyants.


un enfant nu
face à un petit animal debout ....


Sur le pourtour de la base on trouve des têtes humaines plus grandes que nature, surmontés d'une frise à décor floral, dans laquelle se voit un chœur d'anges aux ailes déployées. Un troisième niveau de décoration est une frise ornée de rinceaux ocre et rouge, avec des enfants (et des femmes ?) nus.


les visages de l'abside
Chœur d'anges aux ailes déployées et enfants nus

Au-dessus de l'entrée, on remarque aussi quelques décorations (non identifiées)

 





Son Mobilier

Statue en pierre peinte de la Vierge à l'enfant

Dans le chœur se trouve un beau retable en stuc polychrome peint en faux marbre, avec un tableau de la Nativité (ensemble du XVIIe) et une statue en pierre peinte de la Vierge à l'enfant (XVIe) - Le retable est entouré d'une part d'un groupe sculpté représentant la Charité de St Martin (XVIe), et des statues de St Sébastien et St Blaise (XVIIe), statuaires qui surmontent les portes menant à la sacristie, qui sont avec St Fiacre des saints guérisseurs dans le Perche.

Retable du Choeur de St Martin de la Croix-du-Perche


 


L’ensemble des bancs clos de chaque côté de l'allée se prolonge jusqu'à 2 tableaux peints représentant St Jean Baptiste et St Roch. Il y a aussi une chaire à dais en bois, un banc d'oeuvre et 2 autres autels latéraux.



 A l'entrée se trouve une belle croix en bois du XVIe, sans doute placée autrefois à l'extérieur et les fonds baptismaux en pierre.


Une très belle découverte encore une fois ...
Si vous passez dans le coin n'hésitez pas !!

Le patrimoine religieux de l'Eure-et-Loir ne se limite pas à la Cathédrale de Chartres, loin s'en faut. Je commence à découvrir la richesse de ses petites églises rurales dont certaines recèlent des trésors.







Sources ::::
* panneaux explicatifs dans l'église
* site de la Ville de La Croix-du-Perche
* infos générales et visite audio sur Tourisme 28
* fiche informative sur le patrimoine de La Croix-du-Perche sur le site du Parc Naturel Régional du Perche
* quelques infos sur le site de la ville de Vicheres
* la base Mérimée des Monuments Historiques
* une petite visite sur Zevisit.com


Commentaires

Un commentaire ?