Articles Aléatoires

27 mai 2007

la Petite Camargue Alsacienne



La Petite Camargue Alsacienne est la première réserve naturelle protégée d'Alsace, classée en 1982 avec une surface de 120 ha . En 2006 un nouveau décret a étendu sa surface à 904 ha. 


Elle inclue l'Ile du Rhin, et différentes zones autour de Saint-Louis, Kembs et Rosenau et est traversée par une petite rivière affluent du Rhin.  Elle protège ainsi une mosaïque de milieux situés dans l'ancien lit majeur du Rhin. 


Elle est ouverte à tous, on y chemine sur des sentiers balisés à pied ou des pistes cyclables. Il y a plusieurs parcours autour des mares, du grand marais, avec plusieurs observatoires aménagés. 

C'est aussi un exceptionnel lieu pour observer la faune et la flore (180 espèces d'oiseaux dont de nombreux nicheurs, 16 de batraciens, 40 de libellules et nombres de mammifères) ... et des oiseaux migrateurs qui y font halte quelques jours ... 


--- Photos prises à différentes saisons entre 2005 et 2008 
et avec des appareils de qualité variable .....  ---


A l'origine s'y trouvait la Pisciculture Impériale de Huningue, créée sous Napoléon III en 1852, première pisciculture industrielle d'Europe, avec élevage de saumon et de truite. Elle sera réouverte dans les années 1990 pour repeupler le Rhin en saumon.

bâtiment principal de la Pisciculture Impériale

Autrefois situé dans l'ancien lit du Rhin (le "Vieux Rhin"), l'espace de la Petite Camargue jouait un peu le rôle de plaine d'inondation. Chaque crue en remodelait le paysage comme un ensemble de tresses Ce phénomène a disparu avec la création du canal du Rhin ... Cependant une zone humide, celle de l'Au, s'est maintenue grâce à la proximité de la nappe phréatique. 


La mosaïque de milieux composant la réserve comprend donc des dépressions humides, des zones de forêts alluviales succèdent aux roselières qui bordent de nombreux étangs, d'anciens bras morts du Rhin, des prairies humides, des pelouses sèches, des prés de fauche, des sources phréatiques...

Les sources phréatiques sont des résurgences issues de la nappe phréatiques qui affleure à la surface en certains endroits. l'eau y a une température constante entre 8 et 12°C,


Quelques fleurs apportent une touche de couleur en bordure des mares ou des zones humides comme les iris bleus de Sibérie, leurs cousins les iris jaunes, la blancheur des fleurs de nympheas ou ces minuscules fleurs blanches affleurant en surface de l'eau ...
Iris jaune et bleu de Sibérie - Nénuphars .... en bordure du chemin de la pisciculture

La réserve compte plus de 16 espèces d'amphibiens, rainettes et grenouilles cohabitent et s'en donnent à cœur joie au printemps ... le plaisir des enfants, les retrouver à travers le tapis des nénuphars ou alors dénicher leur gros "nuage" d’œufs .... 
les grenouilles vertes des mares du chemin de la pisciculture

Le long du chemin des mares, des animations les week-ends ou l'été permettent parfois aux enfants d'étudier la petite faune des habitants des mares dont nombre de gasteropodes et de gros dytiques ... péchés à l'aide de petites épuisettes ...

dans les mares .. étude ...

Mais parfois entre les danses des libellules, on aperçoit un reptile qui nage ...


Le long du chemin menant à la pisciculture, on croise déjà quelques petits étangs bordés de roseaux dans lesquels nichent quelques espèces ... ici des foulques.
le long du sentier d'arrivée ...

Depuis l'observatoire situé au bord de l'Etang du Nord (derrière la pisciculture) qui est entouré de roseaux et de végétation,  on peut observer les foulques et leur costume sombre, les fuligules morillons dans leur redingote noire et blanche, les cols verts en famille, les cygnes qui construisent leur nid, le héron cendré comme marchant sur l'eau 
... 
Etang du Nord


Le long du sentier des observatoires, qui porte bien son nom car plusieurs observatoires sont aménagés en différents points, on croise toujours nombre d'oiseaux dans ces grands étangs du Mittlere Au ou dans la prairie humide ..... mais ceux-ci sont souvent plus difficiles à voir car plus éloignés (prévoir des jumelles !). La végétation est par contre surprenante par ces grands arbres aux pieds cachés dans l'eau ou au contraire ces grandes prairies où paissent parfois quelques vaches Highlands ...

Etangs du Mittlere Au : dans le grand étang le plus proche de la pisciculture des foulques et des cygnes - dans la prairie humide on devine la tache blanche d'une aigrette ... 

Il faut aussi penser à lever la tête pour apercevoir quelques vols voire nids de hérons perchés au sommet de la ripisylve (hehe .. je viens d'apprendre un mot savant : une ripisylve est une forêt riveraine d'un cours d''eau  ... )



Un magnifique site bien préservé qui se laisse découvrir en-dehors des jours d'affluence car c'est une sortie dominicale ... afin de profiter du calme et espérer apercevoir quelques oiseaux ... et parfois de la gentillesse et des commentaires avisés de quelques passionnés de photos ou d'oiseaux ...


Site Internet de la Petite Camargue Alsacienne : http://petitecamarguealsacienne.com/


Commentaires

Un commentaire ?